vendredi 31 juillet 2015

Fight for Love #2: Mine de Katy Evans

Résumé:

Je lui appartiens. Il m'appartient. Notre amour est brûlant, puissant, imparfait, et réel...

Brooke n'aurait jamais imaginé finir avec l'homme qui est le rêve de toutes les femmes. Mais tous les rêves ne finissent pas comme un conte de fées, et alors que Remington a besoin d'elle, Brooke découvre quelque chose qui va la forcer à quitter ses côtés. Avec la distance et les ténèbres entre eux, la seul chose qui lui reste est de se battre pour l'amour de l'homme qui est LE SIEN.

Mon avis: 

* ATTENTION SPOILER*

Fight for love # 1: REAL de Katy Evans

Résumé:

   Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l’animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu’il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu’il a choisie, c’est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s’est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra dévoiler à Brooke les aspects les plus sombres de sa personnalité ... 

Mon avis:


   Que dire si ce n'est que j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre! C'est une des meilleures romances érotiques que j'ai lu jusqu'à présent et je pense même que je préfère Rémy à ce cher Christian Grey! Car pour moi il incarne le mâle dans toute sa splendeur. Il est dur, exigeant, puissant, insatiable, un amant redoutable mais surtout une personnalité complexe qui cache un être fragile à deux facettes. Le côté lumineux du boxeur sur le ring avec ses yeux bleus déterminés et le côté sombre, quand il tombe dans une sorte de dépression, période pendant laquelle ses yeux deviennent noirs et où il est destructeur avec tout ce qu'il touche, tous ceux qu'il croise mais aussi avec lui (Ne vous inquiétez pas, même si ses yeux changent de couleurs, ce n'est pas un alien! lol) 

   L'histoire a pour toile de fond la ligue Underground de boxe, sorte de championnat parallèle qui attire les foules. Rémington Tate alias Riptide est un boxer de talent, surpassant bon nombre d'adversaires. Sa vie oscille entre les excès et la rigueur de la préparation physique et sportive. Toutes les filles se pâment devant lui et sont prêtes à tout pour attirer son attention. Mais une seule va parvenir à le séduire, Brooke. Venue assister à un match avec une amie fan de Riptide, elle va attirer son attention. A partir de là, il ne va plus la lâcher et en fera sa préparatrice sportive. 

   Brooke, elle, est une ancienne athlète de haut niveau. Une blessure a mis fin à sa carrière et elle s'est reconvertie dans la remise en forme et la préparation physique des sportifs. Si dans un premier temps elle veut fuir Rémy, cet homme qui l'attire inexorablement, elle finit par en tomber amoureuse. A partir de là, plus rien n'existe à part lui. 

   Cette histoire d'amour, qui connait des hauts et des bas, est touchante. J'ai beaucoup aimé leur rapprochement grâce à la musique. Tour à tour ils échangent leurs Ipod et communiquent par chansons. L'auteur a d'ailleurs eu l'excellente idée de donner au début du tome la play-list. Grâce à ça j'ai découvert bon nombre de chansons, dont la plupart parlent d'amour. La passion est également au rendez-vous et les scènes de sexe nombreuses et explicites. Ce livre n'est donc pas à mettre dans les mains des plus jeunes. Si parfois c'est très cru cela ne m'a ni dérangé ni choqué. 

   L'intrigue, outre le fait de narrer la rencontre entre Brooke et Rémy et leur histoire d'amour naissante, raconte la rivalité entre deux boxeurs. Riptide et son ennemi juré, le Scorpion. Ce dernier va tout faire pour détruire Rémy et gagner le championnat. Pour lui tous les coups sont permis, y compris d'utiliser la sœur de Brooke et l'amour de cette dernière pour mettre Rémy à genoux.

  La fin du roman donne envie de se précipiter très vite sur la suite. Brooke à peur de son amour pour Rémy, car il est destructeur. La peur de le perdre est bien trop grande et Brooke se pose énormément de questions sur son avenir avec Rémy. Peut-elle tout supporter par amour? Est-elle prête à tout par amour?

   Au final, j'ai dévoré ce tome tout comme les suivants! Je recommande donc fortement ce roman pour toutes les lectrices qui aime les romances érotiques. Pour moi c'est un gros coup de cœur. 


samedi 18 juillet 2015

Reapers Motorcycle Club #1 : Possesseur de Joanna Wylde

Résumé:

   Marie n’a pas besoin d’une complication comme Horse dans sa vie. Ce motard couvert de tatouages et dénué de scrupules, qu’elle a croisé une fois chez son frère, n’est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Pourtant, malgré les orgasmes incroyables que Horse lui procure, elle refuse d’appartenir à qui que ce soit. C’est alors que le gang de Horse, le Reapers Motorcycle Club, découvre que le frère de Marie leur a volé de l’argent. Seule la jeune femme peut le sauver – à condition de donner à Horse ce qu’il désire. Tout ce qu’il désire.

Mon avis: 

   Une couverture hot, qui transpire le sexe, le cuir et les motos et c'est exactement ce que l'on retrouve dans cette romance érotique!

   Attendez-vous à entrer dans un monde machiste, où les hommes utilisent les femmes et notamment les " jolis culs" pour assouvir leurs besoins primaires et où seules les régulières, les femmes des motards du club sont respectées par tous les membres. Le club des Reapers c'est de la testostérone, de la sueur, du sexe, du business mais c'est aussi Horse (pas la tête de vous expliquer d'où vient ce surnom ^^), le biker qui va vous faire fondre. Beau, sexy, possessif et bestial, cet homme va vous plaire surtout si vous aimez ce genre de héros de romance au fort tempérament, à la fois brutal et très doux avec celle qu'il aime. 

   Pas de grande surprise avec cette romance érotique mais je dois dire que j'ai bien aimé les personnages de Horse et Marie. Marie n'a pas eu une vie facile malgré sa jeunesse. Ancienne femme battue, elle doit se reconstruire, et c'est chez son frère qu'elle va trouver refuge, sans savoir qu'il trame dans des affaires pas très claires. C'est là qu'elle fait la rencontre du club des motards, les Reapers, et découvre un monde et une organisation à part. Dès sa première rencontre avec Horse, elle sait qu'elle le désire mais fera tout pour ne pas céder. Mais c'est sans compter l'obstination de cet homme qui veut la posséder ...

 Si la première partie du roman laisse place aux rendez-vous amoureux, à la séduction entre les deux personnages, la deuxième partie tombe un peu plus dans le trash. Personnellement il en faut plus pour me choquer mais certaines personnes pourraient trouver l'ultimatum posé par Horse comme quelque chose de très dégradant. En effet, le frère de Marie ayant une dette envers le club, Horse exige qu'elle se soumette à lui et devienne son jouet sexuel tant que son frère n'aura pas payé sa dette. C'est ça où son frère mourra et Horse, qui veut en faire sa régulière, ne voit que cette solution pour se rapprocher de Marie (ce qui n'est pas gagné) et faire d'elle sa petite amie. Alors c'est sur, ce n'est pas une méthode très conventionnelle mais malgré tout Horse a beaucoup de respect pour Marie, exècre la violence envers les femmes et fera tout pour qu'elle se soumette volontairement et s'attache à lui. Car au final, c'est parce que Marie l'a repoussé une première fois que Horse choisit ce genre d'extrémité pour la faire sienne. Alors c'est sur, c'est une manière assez brutale et machiste pour obtenir ce qu'il veut mais j'ai bien aimé ce coté bad boy car il est contre-balancé par une personnalité attachante.

  L'action est aussi au rendez-vous vers la fin du roman car deux clubs de motards s'affrontent. L'occasion de voir de nombreux personnages en rapport avec les Reapers, comme la sœur de Horse, les autres régulières et leurs maris, dont certains que nous connaissons déjà depuis le début du roman.

   Je ne sais pas sur quel personnage sera axé le tome 2, mais ayant bien aimé ce premier tome, je prolongerai l'aventure avec les Reapers ^^. J'ai trouvé que c'était une bonne romance érotique, pour une fois le héros n'est pas un milliardaire puissant aux mœurs particulières et prendre un club de motards comme base à l'histoire change également des autres romances que j'ai lu du même genre. Par contre ne vous attendez pas non plus à quelque chose d'extraordinaire, c'est plaisant à lire mais j'ai lu mieux dans le même genre. Le personnage de Horse reste assez "primaire", simple si j'ose dire. Il n'a pas un lourd passif et ne cache pas de terribles secrets comme certains personnages masculins que nous avons déjà croisé dans ce genre de romance. En somme ce n'est pas le personnage torturé auquel on s'attache et qui nous touche à travers ses émotions et l'expression de ses sentiments. 

   Ce qu'il faut retenir, c'est que si vous voulez lire une romance érotique avec un mec bestial tout habillé de cuir, ce livre est fait pour vous. Cette romance se lit très vite et on passe un bon moment. On s'attache aux personnages qui forment un joli couple et le monde des bikers s'avère être une micro-société avec ses règles et ses codes assez intéressante même si l'auteur ne pousse pas plus dans cette direction.


mercredi 15 juillet 2015

Kara Gillian #2 Le sang du démon de Diana Rowland

Résumé:

   Kara Gillian, flic et invocatrice de démons, essaie de remettre sa vie sur les rails de la normalité. Mais, découvrir que son collègue du FBI Ryan est connu parmi les démons et devoir enquêter sur l’assassinat de plusieurs personnes dont l’âme a été dévorée, n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. D’autant que Kara ne pense pas pouvoir résoudre ces meurtres sans l’aide du séduisant et insatiable seigneur Rhyzkahl. Entre paradis et enfer, homme et démon, elle est sur le point de faire face à la seule chose à laquelle elle ne pourra peut-être pas survivre.

Mon avis:

 Je poursuis ma découverte de cette série avec ce second tome. Kara Gillian est une héroïne à laquelle on s'attache facilement et l'histoire, centrée sur le monde des démons et leur invocation, change de toutes les histoires de vampires et loup-garous que j'ai déjà lues.

   L'auteur parvient à bien mélanger enquête policière, surnaturel et romance. La romance et les scènes de sexe (très présentes dans certains romans de bit-lit) ne prennent pas l'ascendant sur l'intrigue. Les scènes de sexe, peu nombreuses, sont bien réparties dans le récit, ne sont pas trop crues, et reflètent bien la passion entre Kara et le seigneur démon Rhyzkahl. On se demande d'ailleurs comment évoluera leur histoire par la suite car leurs rencontres ne sont qu'épisodiques et Rhyzkahl, par sa position de seigneur , ne peut passer tous son temps dans le monde des humains... affaire à suivre donc.

   On en apprend encore un peu plus sur le monde des démons, on fait la connaissance de nouveaux personnages et on s'interroge sur l'agent du FBI et collègue de Kara, Ryan, qui semble avoir de nombreux secrets mais qui, surtout, possèdent des facultés surnaturelles dont Kara n'aurait jamais soupçonné l'existence.  

   L'auteur par son écriture simple mais agréable parvient à nous faire entrer dans l'histoire et à prendre du plaisir avec cette lecture. Je lirai donc la suite de cette série qui change, avec cet univers qui mêle à la fois notre réalité et le monde des démons.

vendredi 10 juillet 2015

Le syndrome [E] de Franck Thilliez

Résumé:

   Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l'informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l'histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d'une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire…

Mon avis: 

   Si au début du roman on pourrait s'attendre à une plongée dans le fantastique avec un mystérieux film qui rend aveugle, Franck Thilliez nous emmène au contraire dans un monde bien réel, où le mal a pris possession de certaines personnes et où l'horreur se répand à travers plusieurs pays du monde. Derrière tous ces morts, une histoire sombre et un nom mystérieux... le syndrome E.

   Je découvre Franck Thilliez avec ce premier roman narrant les enquêtes communes de Lucie Hennebelle et Franck Sharko! Extrêmement tentée par Pandémia , j'ai décidé de commencer par le commencement, c'est-à-dire Le syndrome [E]. Et quel bon thriller!

   L'histoire, dès le début est prenante. On rentre très facilement dans l'intrigue et on se demande ce que peut bien cacher ce mystérieux film et surtout qui est derrière tout ça, d'autant plus que des meurtres en Normandie semblent y être liés. L'histoire de la vidéo (et ce qu'elle cache) et les corps mutilés plongent le lecteur dans un monde de noirceur, de perversion. Au fil de l'enquête, la réalité, l'histoire et les expériences scientifiques prennent le pas sur l'inexplicable et nos deux enquêteurs se rapprochent de plus en plus de notre tueur...

   Outre l'enquête policière, l'histoire rend également hommage au septième art. Le cinéma et le monde des images est un des sujets centraux avec la recherche scientifique, la psychiatrie et l'histoire du Québec. J'ai appris beaucoup de choses en lisant ce roman et on sent, par l'ensemble des détails, que Franck Thilliez maîtrise son sujet et qu'il s'est bien documenté. 

   Les deux personnages principaux sont extrêmement bien travaillés et dépeints. Tous les deux habités d'une noirceur que seule une plongée dans les profondeurs de l'âme humaine peut expliquer, Lucie et Sharko se donnent à fond dans leur métier, délaissant ainsi  leur vie personnelle. Mais tous les deux ont beaucoup souffert par le passé. La perte qu'ils ont connu les empêche de refaire leur vie, du moins jusqu'à aujourd'hui. Ensemble ils vont non seulement résoudre l'enquête mais également se donner une chance pour débuter une nouvelle vie. 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Sharko, schizophrène, nostalgique, bourru mais débordant d'amour pour les êtres qu'il a perdu. On s'y attache tout de suite et on espère qu'il parviendra à vaincre ses démons. Lucie quand à elle est l'archétype de la mère célibataire qui a du mal à jongler entre ces filles et son boulot de flic qui est très prenant. Mais c'est une battante, une acharnée et elle est animée d'une volonté et d'une passion qui font que son boulot de flic est quelque chose de viscéral dont elle ne peut pas se passer. Ensembles, ils font un duo très complémentaires et j'ai hâte de les retrouver dans les prochains tomes, surtout après la fin que nous a réservé l'auteur!

   En conclusion je ne peux que conseiller ce roman et cet auteur. A l'instar de Maxime Chattam et Karine Giebel, Franck Thilliez est un auteur de thriller incontournable qui a un talent fou pour narrer la noirceur et la perversité qui peut toucher notre société. Il me tarde de lire Gataka, la suite du syndrome [E]  .  



lundi 6 juillet 2015

Aurora Teagarden #3 : A vendre: trois chambres, un cadavre de Charlaine Harris

Résumé:

   Aurora avait décidé de devenir agent immobilier, et c’est lors de sa première visite organisée qu’elle découvre dans la maison, un cadavre. Fait du hasard ? Soit. Mais, alors qu’elle retente l’expérience, elle fait à nouveau une macabre rencontre. C’est bien la preuve qu’un serial-killer, sévit dans la petite ville de Lawrencetown. Mais il semble très bien renseigné sur la vie de Roe…

Mon avis: 

   Si j'ai découvert Charlaine Harris avec sa série à succès La communauté du Sud (terminée en 2014) adaptée sur les écrans sous le nom de True blood, je continue de lire et de suivre l'auteur au travers de ses autres romans et séries. Après avoir découvert et apprécié fortement Les mystères de Harper Connelly (coup de cœur), c'est avec un grand plaisir que j'ai lu et commencé la série Aurora Teagarden, série qui narre le quotidien d'une jeune bibliothécaire passionnée de meurtres et d'enquêtes policières résolues ou non. Et quand le meurtre frappe la petite ville où elle a toujours vécu, Aurora ne peut s’empêcher de mener l’enquête.

   Après avoir adoré les deux premiers tomes, c'est avec joie que j'ai découvert ce 3e opus. Là encore, notre héroïne se retrouve confrontée à la mort. Il faut croire qu'elle les attire! Cela à le don d'amener un peu de piquant dans sa vie...
En pleine reconversion professionnelle (Aurora a quitté son travail à la bibliothèque et travaille dorénavant avec sa mère) dans l'immobilier, qu'elle n'est pas sa surprise de découvrir lors de la visite d'une maison, où le corps sans vie et dans une posture peu flatteuse et choquante d'une collègue d'une autre agence. Dès lors, la police va chercher le meurtrier dans le cercle très fermé des agents immobiliers... c'est sans compter Aurora, qui avec son flair, va tout faire pour débusquer le meurtrier caché parmi eux.

   Ce 3e tome marque aussi un changement dans la vie affective de notre jeune héroïne. Si elle sort désormais avec le jeune pasteur Aubrey, elle va éprouver une attirance et un désir encore inédit en la présence de Martin Bartell, fraîchement arrivé en ville. Beaucoup de changements semblent en perspective. 

   Mêlant enquête policière et tranches de vie personnelle, cette série est rafraîchissante. Idéale pour passer du bon temps et se détendre avec des intrigues simples, cette série a parfaitement tenu ses promesses. Pas une seconde je me suis ennuyée. On s'attache toujours un peu plus à notre héroïne, qui pourrait ressembler à n'importe quelle lectrice. Elle mène une vie simple, à des préoccupations ordinaires, ce qui fait qu'on peut facilement s'identifier à elle. 
Sa rencontre avec Martin est un véritable coup de foudre et on sait tout de suite que cet homme tiendra une place à part dans sa vie. On se réjouit pour elle et on a hâte de suivre cette nouvelle histoire d'amour. C'est donc rapidement que je lirai la suite des aventures d'Aurora Teagarden car je passe à chaque fois un très bon moment avec elle.