mardi 30 décembre 2014

Princess Sara tome 1 : Pour une mine de diamants

Résumé:

   Sara, qui a toujours vécu aux Indes, est envoyée dans un pensionnat à Londres pour parfaire son éducation. Elle devient rapidement la star du pensionnat, d'autant que son père lui envoie des lettres surprenantes où il raconte ses investissements dans des mines de diamants. La directrice tente de gâter et flatter son élève jusqu'au jour où deux avoués annoncent la mort du père de Sara.

Mon avis:

   La petite princesse de Frances Hodgson Burnett est une de mes histoires préférées. Bercée par le dessin animé quand j'étais petite puis par le film et plus récemment le roman, c'est avec joie que je lis cette bande dessinée au graphisme très joli et aux planches flamboyantes. Si l'histoire reste très fidèle dans ce premier tome, l'originalité vient du cadre spatio-temporel, car c'est dans un Londres d'une réalité alternative, où les domestiques sont des automates, que le scénariste nous emmène. Et je dois dire que cela m'a beaucoup plu. Faire du père de Sara le créateur d'automates très sophistiqués est très original. La personnalité de chaque personnage est également bien respectée. On déteste Miss Minchin et Lavinia autant que l'on adore Sara et Becky. Les événements s'enchaînent et même si l'histoire est déjà connue, on ne peut que se réjouir devant ces planches magnifiques et cette Sara si attachante. 
J'ai d'ores et déjà acheté les tomes 2 et 3 et je pense que les autres suivront très vite! En attendant, n'hésitez plus, vous passerez un très bon moment. Il vous semblera même trop court, car on en redemande.

La véritable histoire de Noël de Marko Leino

Résumé:

   Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.

Mon avis:

   Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon et Camille Groelly pour leur confiance et pour cette belle découverte.

Idéal en cette période de fêtes, ce roman vous fera voyager en Laponie, au nord de la Finlande, contrée du froid polaire, de la neige, des rennes et du Père Noël!
L'histoire du jeune Nicolas est dure, poignante, touchante et délivre un message universel. Bien que la mort et le temps qui passe inévitablement soient au cœur du récit, un message d'espoir et de bonheur est délivré à travers la vie de Nicolas. Même dans les événements les plus difficiles à vivre, il peut y avoir quelque chose de salutaire, de bon, qui bouleverse votre vie à jamais. C'est ce qui est arrivé à Nicolas. En perdant sa famille, il en a trouvé une autre , le village tout entier, bien décidé à aider ce petit garçon. C'est grâce à eux et à un vieil ébéniste aigri qu'il deviendra ce qu'il est et ce qu'il restera à jamais: le Père Noël. Bien plus qu'une histoire, l'auteur nous narre la naissance d'une légende à travers une histoire bouleversante. Plusieurs fois j'ai failli pleurer, tant l'émotion transparaît à travers les mots choisis par l'auteur. Nicolas fait preuve d'une telle abnégation et d'une telle gentillesse pour son jeune âge, que l'adulte que nous sommes en est profondément ému. On aimerait qu'il ait une vie d'enfant, comme tout ceux de son âge, mais on est aussi impressionné par l'homme qu'il devient et par la façon dont il rend cette période de l'année tout simplement magique.
   Ce roman est idéal pour vous plonger dans la magie de Noël. Découpé en 24 chapitres il pourra même faire figure de calendrier de l'Avent et vous accompagner, jour après jour, jusqu'à la nuit de Noël. Et qui sait, surveillez bien le ciel, car vous pourriez bien apercevoir un homme vêtu de rouge, dans un traineau tiré par des rennes....


A la croisée des mondes 1 : Les royaumes du Nord de Philip Pullman

Résumé:

Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au cœur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.

Mon avis: 

   Vous me direz, ce livre est sorti il y a un moment...je sais. C'est après avoir regardé le film à la télévision l'autre soir que je suis tombée sous le charme.Je me suis alors précipitée pour acheter la trilogie et commencer ma lecture du premier tome. Peu de surprises me direz-vous, mais je suis tellement tombée sous le charme de cet univers, et notamment de la relation qui lie humains et daemons, que cela n'a pas grande importance. L'occasion aussi pour moi de redécouvrir tous les personnages ainsi que l'intrigue.

   J'ai pris mon temps pour cette lecture, je l'ai savourée. Car je n'ai pas envie de quitter l'Arctique et ses paysages blancs et glacés, Lyra, Pantalaimon, Iorek Byrnison l'ours en armure ou encore les gitans, peuple nomade naviguant sur l'eau. 
Que d'imaginations de la part de l'auteur. Tout un univers ressemblant au notre et pourtant si différent. Sciences et théologie sont au cœur de l'intrigue qui tourne autour de cette mystérieuse poussière, énergie émanant des humains et de leur daemon et qui permettrait, selon Lord Asriel, de briser la frontière séparant les différents univers. Ces univers seraient en fait différents mondes parallèles, différentes réalités, dont le seul moyen pour y accéder serait cette mystérieuse poussière.

   Les personnages de cette histoire sont très attachants. J'ai surtout adoré Pantalaimon et Iorek Byrnison, l'ours déchu . De même, on se prend d'affection pour les gitans, peuple de l'eau à la sagesse et au courage exemplaire. Lyra est une petite fille très intelligente et j'ai hâte de la retrouver dans d'autres aventures.

   La fin m'a un peu laissée perplexe. Je trouve que ça va très vite et j'ai eu un peu de mal avec les retrouvailles de Lord Asriel et Mme Coulter...Le roman est très abordable, mais je pense que les plus jeunes auront du mal avec les explications scientifiques. De même, cela reste un petit pavé de 500 pages.

Hormis cela, j'ai adoré ce roman et je lirai la suite avec plaisir!!!


mardi 16 décembre 2014

Passage mortel de Kathy Reichs (Temperance Brennan #2)

Résumé:

Anthropologue judiciaire, le docteur Tempe Brennan ne s'attendait pas devoir faire face à l'horreur absolue. Elle se retrouve sur les lieux d'un massacre perpétué dans un chalet de Saint-Jovite au Québec : cinq meurtres dont ceux de jumeaux de quatre mois, victimes d'actes barbares avant d'être brûlés vifs. Et ce n'est pas fini ! De nouveaux cadavres sont découverts et il semble que chacune de ses conclusions d'autopsies, au Québec ou en Caroline du Nord aient un lien entre elles.

Mon avis:

   Temps gris, pluie...ce temps d'automne m'avait donné envie de sortir un roman policier de mes étagères. Mon choix s'est donc porté sur le tome 2 des aventures de Temperance Brennan, anthropologue judiciaire rendu célèbre par la série Bones, que j'adore.
   Dans ce second tome il est question de sectes. Du Quebec à la Caroline du Nord, le Docteur Brennan va devoir mener son enquête et même mettre sa vie en danger. Heureusement elle peut compter sur le   lieutenant Ryan pour l'aider et la protéger. 
  Si au début les descriptions anthropologiques sont trop nombreuses et trop détaillées (ce qui rend la lecture un peu laborieuse) elles deviennent moins présentes par la suite. L'intrigue prend le pas, l'action est au rendez-vous et on aime voir le rapprochement entre Temperance et Ryan.
   On découvre un peu plus la famille de Brennan: sa sœur, sa fille, son chat ainsi que l'ex-mari. Ses proches prennent d'ailleurs beaucoup d'importance dans l'histoire, et Temperance en sortira pas mal bousculée.
  L'histoire est assez prévisible et le coupable n'est pas une grande surprise. Je trouve les ficelles un peu trop grosses. Pour autant j'ai quand même apprécié ma lecture. Je me suis attachée aux personnages, notamment à notre duo Brennan/Ryan. 
   Une autre énigme, liée au squelette d'une nonne, est en filigrane du début à la fin. Là encore on devine très facilement quelle est la découverte du Docteur Brennan et malheureusement la vérité n'est révélée qu'à la toute fin ce qui nous fait attendre longtemps pour pas grand chose, dommage là encore.

   Vous l'aurez compris, ce roman n'est pas le meilleur que j'ai lu. Pour autant, j'aime cette série et je poursuivrai ma lecture ^ ^

lundi 15 décembre 2014

Les soeurs Essex 1 : Le destin des quatre soeurs

Résumé:

"Bien sûr que j'accepte d'être le tuteur de vos filles !" avait dit le généreux duc de Holbrook au vicomte de Brydone. Or, ce dernier décède suite à une chute de cheval, et voici donc le duc responsable de quatre petites Écossaises désargentées. Lui qui s'attendait à des fillettes voit - ô surprise ! - quatre belles jeunes filles se présenter chez lui. Ce n'est pas tout de les recueillir, il va falloir les marier, et au plus vite. Malgré toute sa bonne volonté, le duc est vite dépassé par les événements. Aussi la raisonnable Tess Essex décide-t-elle de se dévouer. N'est-elle pas l'aînée ? C'est à elle de donner l'exemple et donc d'épouser le comte de Mayne qui lui fait l'honneur de demander sa main. Mais réussira-t-elle à oublier les baisers du sulfureux Lucius Felton ?

Mon avis:

   L'auteur voit en cette série un mélange des Quatre filles du Docteur March et de Sex and the city...mouais...en tout cas ce n'est pas le mien. Si le seul point commun c'est qu'elles sont quatre, ça reste vraiment limité comme référence.

   En tout cas j'ai vraiment eu de mal à rentrer dans cette histoire. Non pas que l'intrigue soit mauvaise, mais les sœurs Essex s'avèrent être insupportables. Pas toutes, mais Annabelle et Imogène sont tellement agaçantes qu'elles occultent, de manière temporaires heureusement, notre envie de poursuivre cette histoire. Heureusement Tess, l'aînée et héroïne de ce premier tome, et Joséphine, adolescente qui ne s’intéresse pas aux garçons, relèvent le niveau. On s'attache très vite à elles et j'ai hâte de découvrir le tome 4 avec Joséphine.

   Après un début assez difficile je me suis laissée emportée par l'histoire Rien d'original bien sur mais ça reste plaisant à lire. J'ai beaucoup aimé le personnage de Felton, homme de sang froid, discret mais qui, sous la carapace à la manière d'un Darcy, cache un être passionné. Tess quant à elle est intelligente, douce, faisant preuve d'abnégation pour assurer l'avenir de ses sœurs.

   J'ai trouvé que tout l'aspect hippique était parfois un peu barbant. Ces messieurs sont passionnés mais surtout accros aux chevaux et malheureusement en parlent beaucoup trop. De plus, la dot des jeunes femmes étant des chevaux de race, voués à la course, ils deviennent très vite l'enjeu de mariages. De vrais goujats, surtout un, mais je vous laisse découvrir de qui il s'agit.

   Une lecture en demi-teinte donc. Heureusement, si le début m'a paru long et insipide voire agaçant, le reste du roman relève le niveau. Mais ce n'est quand même pas un coup de cœur. Eloisa James nous a habitué à mieux.